Nous Connaître

Notre laboratoire au coeur du Vercors

Fabriquer des beaux produits nécessite un beau cadre de travail.

Nous avons rénové une partie de la grange de notre ami Valentin, agriculteur-maraîcher bio à Autrans-Méaudre en Vercors. Ces travaux ont permis l’installation de notre laboratoire cosmétique dans le respect des Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF Norme ISO 22716).

Notre Famille

Laura

Colombienne d’origine et économiste du développement de formation, j’ai eu la chance d’avoir toujours été très proche de la nature. Ayant grandi dans les forêts d’un pays qui cherchait avant tout son développement économique, j’ai pu rapidement comprendre la fragilité de notre environnement et ainsi concentrer mes intérêts professionnels au changement climatique dans le contexte du développement international. Par ailleurs, j’ai « souffert » d’une hypersensibilité olfactive, ce qui m’a amené à vivre pendant des années avec des antiallergiques. Cela dit, je connais malheureusement assez bien les effets néfastes que nos modèles économiques peuvent avoir sur la nature et sur notre santé.

J’ai travaillé pendant 10 ans dans la gouvernance internationale du développement et du changement climatique. Un jour j’ai décidé de changer de front, tout en gardant le même objectif : notre bien-être et celui de notre planète.  Je suis ainsi rentrée en Colombie pour m’installer près de la maison de ma grand-mère, au Bosque de Niebla San Antonio. Ce lieu se trouve dans un environnement rude et exubérant où j’ai fait connaissance avec le merveilleux monde des plantes. Mon attention s’est focalisée sur leurs propriétés cosmétiques et pendant 4 ans je les ai étudiées, testées, mélangées et plus jamais quittées. C’est ainsi que j’ai appris à fabriquer des cosmétiques naturels, sains et justes adaptés à chaque type de peau et de cheveu.

Nicolas

Ingénieur de formation puis enseignant-chercheur, j’ai longtemps été poussé par l’envie et le besoin de recentrer mon activité professionnelle autour d’un bien-être personnel et familial. Je me suis intégré petit à petit dans le projet de Laura d’abord pendant trois ans en Colombie de manière bénévole. Puis nous avons songer ensemble à notre retour en France pour créer l’entreprise dans le Vercors. Si cette activité est très nouvelle pour moi, je peux utiliser les connaissances de mon passé d’ingénieur et de chercheur pour la gestion des stocks et des commandes, le contrôle qualité de nos produits, l’utilisation d’outils numériques pour la conception multimédia.

Également, je cherche à porter un regard sans cesse critique à la grande évolution du marché des cosmétiques bio en France et dans le monde. Je suis convaincu que le label « bio » n’est désormais plus suffisant pour se garantir qu’un produit n’utilise pas de composants dangereux pour la santé ou celle de notre planète. Tout le défi est là : comment faire du bio plus que bio sans que cela devienne inaccessible à tout un chacun ?